L’histoire d’amour entre la mode et les films ne datent pas d’hier. Qui ne se souvient pas de la magnifique robe noire que porte Audrey Hepburn devant la bijouterie Tiffany ? La robe est signée Givenchy, qui a tissé un lien très fort avec l’actrice. Citons également Yves Saint Laurent, qui a habillé l’actrice Catherine Deneuve dans le film Belle de Jour en 1967.

Mais cet amour qu’ont les grands couturiers français pour le cinéma n’est pas à sens unique. En effet, plusieurs réalisateurs ont décidé de leur rendre hommage à travers des biopics qui permettent de rentre le mythe de la haute couture éternel. Deux grands noms de la mode ont particulièrement attiré l’œil des cinéastes…

Yves Saint Laurent

« Les modes passent, le style est éternel ». Cette phrase restée célèbre du couturier Yves Saint Laurent a marqué le monde de la mode, qui lui doit beaucoup. Créatif, passionné, audacieux, visionnaire, brillant, anticonformiste et provocateur, il a révolutionné la façon d’habiller les femmes en misant sur l’élégance, le goût et le savoir-faire.

En 2014, pas moins de deux films ont décidé de lui rendre hommage. Un seul a été approuvé par l’homme qui a partagé sa vie, Pierre Bergé : Yves Saint Laurent, réalisé par Jalil Lespert. Le film raconte comment, malgré ses peurs et ses incertitudes, Yves Saint Laurent a réussi à transformer et renouveler le monde de la mode, en devenant lui-même une icône du XXème siècle. Le second, Saint Laurent, de Bertrand Bonello, se concentre sur la percée du couturier pendant les années 1960’s/70’s, juste après qu’il ait quitté la maison Dior. Les ravages dus à la drogue et à l’alcool sont plus accentués, tout comme l’érotisme dans certaines scènes qui frôlent parfois l’explicite.

Coco Chanel

Coco Chanel est sûrement une des stylistes les plus aimées : son style et sa classe sont encore aujourd’hui suivis par énormément de femmes, qui voient en elle une couturière de talent. Le monde du cinéma a décidé de célébrer en 2009 ce personnage emblématique. D’un côté Coco Chanel & Igor Stravinsky, de Jan Kounen, qui décrit la vie privée de la couturière et son rapport particulier avec les hommes. De l’autre, Coco avant Chanel, d’Anne Fontaine, qui reste plus dans le « politiquement correct » mais qui s’attache à décrire ses débuts jusqu’à la création de sa maison de haute couture.

L’engouement du cinéma pour cette figure inoubliable de la mode ne semble pas s’évanouir, puisque encore tout récemment, un film autour du personnage de Gabrielle Chanel, Once and Forever, promet de sortir dans nos salles.

Si nos grands couturiers sont à l’honneur, le monde de la mode en lui-même n’est pas en reste dans le cinéma : Le diable s’habille en Prada, Zoolander, Dior et Moi … Autant de films qui raviront tant les passionnés que les curieux de mode.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *